Je suis dyslexique : un film d’animation bouleversant…

Le film d’animation que vous allez découvrir s’inspire d’un fait vécu. Il a été de nombreuses fois primé. Il raconte le combat d’un enfant dyslexique, un combat permanent contre les mots, les livres, les préjugés, les moqueries et le système éducatif. Un combat qui le fait se sentir seul et désemparé face à cette difficulté qu’il imagine comme une montagne à gravir.

« Je ne suis pas stupide » est son cri du coeur.

Bouleversant.

 

Thèmes : troubles d’apprentissage, dyslexie

Titre original : I AM DYSLEXIC

Créé par Mads Johan Øgaard

Durée : 6 minutes 21 secondes

 

13 Comments

  1. Oui bouleversant ce film …
    Et particulièrement intéressant aussi ce qu’en disent ses auteurs, Mads Johan Øgaard et Katie Wyman, sur Youtube :

    […]
     » C’est notre premier court métrage, il a été tourné sans budget.
    Nous avons géré une équipe de plus de 60 autres étudiants, dont la plupart sont atteints de dyslexie et d’autres troubles d’apprentissage. Nous voulons que les gens soient fiers et sachent qu’ils ne sont pas seuls. Nous croyons que notre système scolaire actuel ne sait pas comment composer avec ces différences d’apprentissage et que de nombreux élèves n’obtiennent pas le soutien dont ils ont besoin. Nous avons fait l’expérience d’être méprisés pour notre façon différente d’apprendre. Nous croyons qu’il est très important de montrer au monde ce que c’est et qu’il est possible de créer de belles choses quand on a une différence d’apprentissage.

    Partagez-le avec le monde entier!

  2. Bravo , ayant 4 enfants de 20 a 12 ans tous reconnus dyslexiques et beneficiant de tiers temps , je ne peux qu’encourager les parents a voir ce film et a regarder leur enfant differement si son comportement leur semble hallucinant…il est seulement different …

  3. bravo et merci car mon fils de neuf ans et dans cet situation depuis quatre ans et ce films et bien la réalité du quotidien et j encourage tout le monde a regardez car peut être cella changerez beaucoup de chose encore merci

  4. bonjour et merci !!! c’est vrai que s’est très compliqué pour ces enfants, il faut les entourer, les encourager, les soutenir, les aider. Aujourd hui, des choses commencent à être misent en place mais trop de paperasse et le parcours du combattant, mais pas assez de classe non plus pour les accueillir encore FELICITATION maman d’un enfant dys !!!!courage et confiance

  5. Bravo superbe film d’animation que d’émotion mon fils de 11 ans est dans cette situation ce film relate la réalité le système ne les aides pas et encore moins les administrations MDPH et SESSAD REGARDER CE COURT METRAGE

  6. Bouleversant j ai pleurer c exactement ce que l on ressent à l intérieur et personne ne comprend sauf les personne qui sont dys extraordinaire merci

  7. AESH depuis 8 ans, j’ai accompagné des élèves DYS, ce film est magnifique et reflète bien le mal être que peuvent ressentir ces élèves, alors qu’il sont intellectuellement tout aussi performants que les autres.
    Je déplore l’attitude de beaucoup d’enseignants qui n’acceptent pas ou n’essayent pas de comprendre leurs besoins (notamment l’obligation d’écrire, alors que tout est mélangé, pour eux c’est de la fainéantise, ou le profit d’avoir une aide!!!).
    félicitations aux auteurs.

  8. Bouleversant et tellement vrai!
    J’ai 2 enfants dyslexiques; l’un d’eux disait » je suis un sombre crétin »; il a un master de bio et travaille comme cadre informatique; son frère est ingénieur.
    Avec un soutien adapté et beaucoup de confiance, on y arrive.
    Courage et espoir!

  9. Mon fils est dyslexique et le manque de ressources pour ces cas est hallucinant.C’est en lisant beaucoup qu’il s’en sort il l’est toujours mais avec beaucoup d’amélioration.Il a subit de l’intimidation durant ces années scolaire mais avec sa force et résilience aujourd’hui il pratique un métier qu’il aime et est respecté de ses collègues de travail.Ce problème d’apprentissage ne fais pas d’eux des personnes non intelligentes.Merci aux auteurs de faire connaître en image ce problème qui est de plus en plus diagnostiqué.Vous donnez un élan d’espoir pour eux.

  10. Bonjour, nous venons de découvrir à 14 ans que ma fille souffre de dyscalculie. C’est comme la dyslexie mais en mathématique. C’est un problème méconnu et il y a, à ce jour, pratiquement rien pour aider ceux qui en souffre. J’aimerais bien qu’on en parle un peu plus. Je lève mon chapeau à ces enfants qui souffrent de ces problèmes d’apprentissage, peu importe lequel. Très touchant votre animation. Bravo!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.